Pierre Grangé-Praderas et l’association CplusMoins ont installé au printemps 2014, cinq ruches sur l’une des terrasses du CAPC à Bordeaux.
Ce travail, à la fois artistique et scientifique permet via des systèmes sous licences libres et open source d’établir un suivi de santé numérique des abeilles.
Ce dispositif est un moyen de déterminer la production de miel, les mouvements et déplacements des abeilles mais également le bruissement de ces dernières. Des données, retransmises en accès libre permettront de mieux comprendre la disparition de ces insectes.

Cette méthode expérimentale permet de faire travailler ensemble apiculteurs et chercheurs mais aussi de faire découvrir, via des ateliers et objets artistiques, un univers souvent méconnu.

N’hésitez pas à suivre le projet sur le forum http://openbeelab.org/ et sur le site de l’artiste de Pierre Grangé-Praderas http://www.pierregrangepraderas.com/